Chauffage cheminée ou poêle à bois : une solution éco-responsable

Quand l’hiver est là et qu’il commence à neiger, qui n’aimerait pas se mettre à chaud en restant chez soi? Et si auparavant, les appareils de chauffages électriques, dont le radiateur à inertie mobile, ont été très utilisés ; une nouvelle mode semble avoir capté l’attention de tous les foyers. Ce qui n’est autre que le recours au chauffage à bois; considérés comme plus économiques. Mais l’une des raisons pour lesquelles, les ménages d’aujourd’hui sont convaincus par ceux-ci, est aussi le fait que cela leur permet de contribuer à la sauvegarde de l’environnement, en tant que vrais éco-responsables.

Un chauffage faisant appel à une ressource renouvelable

Dans le but de mieux protéger l’environnement, tout Etat existant encourage ses citoyens à opter pour des ressources renouvelables et recyclables en énergie. Et justement, c’est le cas quand il s’agit d’installer chez soi un poêle à bois. En effet, le bois est une ressource renouvelable et est le combustible le moins cher du marché. Ce qui offre une opportunité à tous les foyers de pour profiter de la chaleur. Il existe d’autres mode de chauffage qui utilisent les énergies renouvelables tels les radiateurs électriques à inertie, écologiques et économiques. Grâce aux nouvelles technologies développées par Rothelec, le radiateur à inertie connait aujourd’hui sa forme la plus aboutie : confort premium, performance énergétique maximale et économies immédiates. Pour profiter de la chaleur Rothelec, nous vous conseillons de jeter un coup d’œil sur leur site.

Les conditions requises

Ce ne sont pas tout acte relatif au chauffage à bois qui sont qualifiés d’écologiques. Quelques conditions sont à remplir, dont la majorité est liée aux sources d’approvisionnements. Autrement, les bois utilisés pour le chauffage devront émanés d’un endroit proche de son domicile. Aussi, cette source devra être durable. Ce qui veut dire que chaque arbre coupé mérite une nouvelle plantation ; comme le fait certaines grandes maison qui labellisent des bois spéciaux pour cheminée. Et pour finir, le système de chauffage doit bien en valoir la peine, c’est-à-dire efficace et efficient.

Qu’en est-il de taux de CO2 généré par ce mode de chauffage ?

Certes, se réchauffer à l’aide d’une cheminée, que ce soit en tant que chauffage principal ou un chauffage d’appoint, nécessite toujours de brûler des bois. Et en faisant cela, il est logique que du CO2 soit généré. Écologique ?  En prenant la peine de comparer l’utilisation des bois avec d’autres matières, telles que le gaz, le fioul ou encore le chauffage électrique, il est à constater que le chauffage à bois est celui qui génère le moins de pollution, avec 12 fois en moins par rapport au fioul, 6 fois par rapport au gaz et 5 fois par rapport à l’énergie électrique. Mais encore, on peut dire que c’est une pollution neutre, vue que lors de son vivant, l’arbre, réduit en bois, a dû absorber les CO2 des autres.

Chauffe-eau et radiateur : tous vos équipements peuvent devenir solaires !
La climatisation : un gouffre pour le portefeuille et l’environnement ?