Actualité de la rénovation énergétique des habitations en France

rénovation énergétique

Réduire l’impact négatif de l’activité humaine sur l’environnement est impératif. Conscient que le secteur du logement a une part importante dans l’émission de gaz polluants mais que de nombreux ménages français vivent dans la précarité, l’État a renouvelé, en 2020, les aides pour les travaux visant à diminuer la consommation énergétique.

Une politique énergétique rigoureuse

La loi de programmation fixant les orientations de la politique énergétique de 2005, la loi Grenelle 1 de 2009 et la loi de transition énergétique de 2015 visent à diviser, par 4, les rejets de gaz toxiques pour l’environnement d’ici 2050. Selon les dires de François de Rugy, avant qu’il ne quitte son poste de ministre de la Transition écologique et solidaire en juillet 2019, l’objectif est même devenu d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050″.

Une réglementation thermique a aussi été établie, énonçant les normes à respecter pour construire des maisons à basse consommation ainsi que les normes auxquelles les entreprises doivent se conformer en cas de travaux de rénovation énergétique. Des professionnels du bâtiment, comme Envir, proposent un panel de travaux à tous ceux qui désirent réduire leur consommation d’énergie car ils sont conscients de l’enjeu.

Quels travaux faut-il privilégier ?

Avant d’envisager l’installation d’une nouvelle chaudière plus performante et plus respectueuse de l’environnement, il est primordial de vérifier l’isolation thermique de votre logement. En effet, si le bâtiment n’est pas isolé, la chaleur produite par votre nouvelle installation s’échappera quand même par la toiture, les murs, les portes et fenêtres et même par les conduits d’aération et les sols.

Les travaux qui feront le plus baisser votre facture énergétique, à savoir l’isolation des combles, sont à programmer en premier. Si votre maison date d’au moins 2 ans et que vos combles ne sont pas aménageables, vous pouvez faire réaliser les travaux gratuitement par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) car ce sont les distributeurs d’énergie qui financent l’isolation via le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie.

Les aides pour les autres travaux d’isolation

Il existe de nombreuses aides pour vous aider à financer les autres travaux d’isolation qui entraineront une baisse de consommation énergétique mais aussi un confort thermique accru, une mise en valeur de votre bien sans oublier un impact moindre sur l’environnement. Pour bénéficier de ces aides, vous devez confier les travaux à un professionnel RGE que vous trouvez facilement sur Internet.

Vous pouvez demander un prêt pour lequel il ne vous sera réclamé aucun intérêt, bénéficier d’un taux de TVA de 5,5 % sur les matériaux et la main d’œuvre, déduire une partie du coût des travaux de vos impôts, être éligible pour le dispositif MaPrimeRénov ou encore recevoir, entre autres, une aide de l’Anah.


Où installer un kit solaire photovoltaïque ?
Les domaines d’interventions des entreprises de calorifugeage