La climatisation : un gouffre pour le portefeuille et l’environnement ?

Depuis quelques années, le monde fait face à un fléau international ; qui n’est autre que la dégradation climatique. Chaque jour, on est témoin de cette destruction avec les pics de chaleur de plus en plus fréquent. Mais bien sûr, la technologie n’a pas laissé longtemps sans défense les humains ; et a conçu le climatiseur. Constaté uniquement au début dans les bâtiments professionnels, les transports communs et domaines publics, de nombreux foyers en disposent maintenant chez eux. Et certainement, c’est d’une efficacité inégalée pour un confort et un bien-être ; pourtant il n’y a pas que du positif. Cet appareil est connu comme étant une source de dépense substantielle ; et plus grave encore, il renforce la destruction de l’environnement.

Le climatiseur : ennemi de l’environnement

Un appareil de climatisation a pour mission de réguler la température dans un espace bien déterminé, afin que les personnes qui s’y trouvent se sentent dans le confort. Habituellement, c’est en période de chaleur forte qu’il est mis en marche ; ayant comme principe de dégager la chaleur interne vers l’externe. Dans l’évidence, l’intérieur se rafraîchit ; mais le monde extérieur se remplit de chaleur. Ce qu’on qualifie d’îlot de chaleur, un phénomène plus que néfaste à l’environnement et qui pourrait même augmenter le risque des canicules. Ce qui nous amène à se demander sur une éventuelle coexistence  entre climatisation et écologie.

Le climatiseur : générateur de CO2

D’après les faits constatés actuellement, climatisation et écologie semble encore loin de s’entendre. En effet, chaque fois qu’un climatiseur est utilisé, celui-ci génère du gaz polluant, d’un taux assez considérable. Ces appareils ont besoin de certains éléments, tels que des fluides frigorigènes pour pouvoir fonctionner et accomplir leurs tâches. Et ce sont ces éléments qui se traduisent en CO2, polluant ainsi l’environnement. Mais il faut tout de même préciser que ce n’est pas toujours le cas si l’on choisit d’utiliser une climatisation purement écologique. Il s’agit des climatiseurs qui ne requièrent que des ressources renouvelables pour être opérationnels.

Le climatiseur : gouffre pour le portefeuille ?

Effectivement, un climatiseur a besoin de ressource énergétique pour se mettre en marche. Est si ce n’est pas de l’énergie solaire, alors c’est forcément de l’électricité classique. Ce qui veut dire traduit en chiffre sur les factures à chaque fin du mois. Et plus est, il est souvent qualifié d’énergivore ; étant donné que c’est la climatisation qui consomme le 10% de l’énergie mondiale. Encore un point négatif pour la coopération climatisation et écologie, malheureusement !

Chauffage cheminée ou poêle à bois : une solution éco-responsable
Chauffe-eau et radiateur : tous vos équipements peuvent devenir solaires !