Quelles sont les aides et crédits possibles pour rendre plus écolo son logement ?

Il est primordial de rénover sa maison  si l’on souhaite réduire ses dépenses en énergie. Mais effectuer de tels travaux n’est pas un jeu d’enfant. Cela nécessite un avoir financier assez épais ; ce qui n’est pas à la portée de tous, surtout actuellement. Et c’est pour encourager les propriétaires, les locataires et les professionnels, que certaines aides et crédits ont été mis en place. Lesquels ? Et sous quelles conditions ?

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique ou CITE accompagné de la réduction de la TVA

Le CEE est une initiative prise par l’autorité étatique, visant à réduire 30% des dépenses liées aux achats de matériaux destinés à la rénovation énergétique sur l’impôt sur le revenu. Toutes personnes physiques peuvent prétendre à cette déduction, quel que soit leur cadre budgétaire. Quand bien même, il est impératif de recourir à une entreprise ou un professionnel ayant la qualification RGE, pour pouvoir en bénéficier. Sans oublier qu’en tant qu’aides à la rénovation énergétique, lesdits matériaux devront être alloués à la rénovation de l’isolation thermique, ou l’installation de certains équipements relatifs au chauffage à énergie renouvelable. Et plus est, tout achat de matériaux relatif à de tels travaux se voient soumis à un taux de TVA réduit à 5,5%.

L’Eco – Prêt à Taux Zéro ou Eco PTZ

Il s’agit d’un prêt financier dont le taux d’intérêt est nul, soit n’existe pas. Il pourrait être demandé par un simple particulier ou une collectivité ayant un immeuble bâti avant 1990, tant que celui-ci présente un bouquet de travaux convaincant et éligible ou un projet d’amélioration globale. Bien sûr, les travaux doivent viser la performance énergétique du bâtiment, tels qu’une isolation de toiture ou des murs, la mise en place d’un nouveau système de chauffage économique et écologique, ou encore le remplacement des portes et fenêtres. Ces aides à la rénovation énergétique ne peuvent dépasser les 30.000€ et sont remboursables sur une plage de 10 ans.

Les Certificats d’Economie d’Energie ou CEE et l’aide de l’ANAH

S’agissant des CEE, ce sont des aides à la rénovation énergétique que certains professionnels offrent à toutes personnes ayant des projets y relatifs fiables. Il faut juste que le demandeur fait appel à un professionnel RGE pour effectuer les travaux ; et il pourrait soit bénéficier de primes, de diagnostic gratuit ou d’un prêt avantageux. Quant à l’ANAH, ce sont des aides données par l’Agence Nationale de l’Habitat ; qui visent à accompagner les personnes effectuant des rénovations dans le but de réduire le gaspillage d’énergie. Par ailleurs, elle prend compte les ressources financières du demandeur avant d’allouer une aide.

Rénovation énergétique : choisir un artisan labélisé et certifié
Rénovation énergétique : en quoi ça consiste ?