Qu’est-ce qu’une énergie renouvelable ?

L’énergie est dite renouvelable lorsqu’elle provient de sources que la nature renouvelle constamment, par opposition à une énergie non renouvelable qui est en rupture de stock. Les énergies renouvelables proviennent de 2 sources naturelles principales telles que le Soleil et la Terre. L’hydraulique, l’éolien, le solaire, la biomasse et la géothermie obtenus à partir de l’eau, du vent, du solaire, de la biomasse et même du sol, respectivement, sont des énergies propres et inépuisables. En tant qu’énergies renouvelables, elles jouent un rôle prépondérant dans la transition énergétique.

C’est quoi les énergies renouvelables ?

Les énergies renouvelables se réfèrent à un ensemble de moyens de générer de l’énergie à partir de sources ou sources théoriquement illimitées qui peuvent être régénérées plus rapidement qu’elles ne sont disponibles ou consommées sans limite de temps. On parle d’énergies renouvelables par opposition aux énergies tirées d’énergies fossiles dont les stocks sont limités et non renouvelables à l’échelle du temps humain comme le charbon, pétrole, gaz naturel. Au contraire, elles sont produites à partir de sources comme les énergies renouvelables. Les rayons du soleil ou le vent, qui est théoriquement illimité à l’échelle humaine. Les énergies renouvelables sont également appelées «énergies vertes» ou «énergies propres». Faible impact environnemental de ses activités. Si l’énergie renouvelable vous intéresse et que vous voulez connaitre d’avantages sur ce domaine, vous pouvez visiter le site de supernergy.fr.

Les différentes types d’énergie renouvelable

Il existe plusieurs types d’énergie renouvelable produits à partir de différentes sources. Ce type d’énergie renouvelable provient directement de la capture de la lumière du soleil. Des capteurs spécifiques permettent d’absorber l’énergie des rayons solaires et de la redistribuer selon deux modes de fonctionnement principaux. Solaire photovoltaïque: l’énergie solaire est captée pour produire de l’électricité. Solaire thermique: la chaleur des rayons du soleil est captée, redistribuée et est rarement utilisée pour produire de l’électricité. Dans le cas de l’énergie cinétique du vent, l’énergie éolienne est entraînée par un générateur qui produit de l’électricité. Il existe plusieurs types d’énergie éolienne renouvelable: les éoliennes offshore, les éoliennes offshore, les éoliennes flottantes … Cependant, le principe reste à peu près le même pour tous ces types d’énergies renouvelables. L’énergie cinétique de l’eau entraîne des turbines qui produisent de l’électricité. L’énergie marine fait partie de l’énergie hydraulique. L’énergie provient de la combustion de matériaux d’origine biologique. L’énergie provient de la chaleur émise par la Terre et stockée dans le sous-sol. Selon la source et la technologie utilisées, les calories sont directement utilisées ou converties en électricité.

Inconvénients et avantages des énergies renouvelables

L’exploitation des énergies renouvelables produit théoriquement peu de polluants, en particulier l’électricité d’origine renouvelable émet très peu de CO2, surtout par rapport aux énergies fossiles comme le charbon. Pour cette raison, les énergies renouvelables en particulier sont un vecteur privilégié dans la lutte contre le réchauffement climatique. Ils sont également considérés comme un élément de résilience car ils permettent une production à faible émission de carbone et décentralisée. Pour mesurer les émissions de CO2 des énergies renouvelables, nous utilisons l’outil ACV qui permet de connaître les émissions de CO2 par kWh d’électricité produite, en intégrant les émissions de CO2 issues de la production de la stratification des infrastructures, de l’extraction des ressources et de la fin de vie. Selon le rapport du GIEC, les énergies renouvelables bénéficient de l’ACV favorablement par rapport à de nombreux types d’énergie. En effet, l’énergie renouvelable est parfois critiquée pour leur efficacité énergétique moindre que les combustibles fossiles. Les coûts de production sont également généralement considérés comme plus élevés à court terme. Mais surtout, ils se caractérisent par une disponibilité plus incertaine: par exemple, le solaire et l’éolien ne produisent pas d’électricité en permanence. Ce phénomène s’appelle la discontinuité: les éoliennes ne génèrent que par intermittence, lorsqu’il y a du vent. Par conséquent, pour être utilisable à grande échelle, l’énergie renouvelable intermittente doit être accompagnée d’une fondation d’accumulation d’électricité. En d’autres termes, il doit pouvoir emmagasiner l’énergie qu’il produit en excès pendant les bons moments pour la partager durant les périodes d’arrêt, lorsque la production est faible. Il s’agit donc de créer une batterie ou un système de stockage complexe qui nécessite beaucoup de ressources naturelles et augmente la pollution associée aux énergies renouvelables.

L’énergie renouvelable dans le monde

En 2014, les énergies renouvelables représentaient 19,2% de la consommation énergétique mondiale. La part des énergies renouvelables en 2015 a enregistré une forte croissance pour la production d’électricité. Ce boom est principalement basé sur l’énergie éolienne et l’énergie solaire photovoltaïque. En France, en 2017, les énergies renouvelables représentaient 18,4% de l’électricité consommée. La première source d’énergie renouvelable en France reste l’hydroélectricité, représentant 10,1% de l’électricité consommée, suivie de l’éolien, du solaire et de la biomasse. Selon la loi de transition énergétique promulguée en 2015, la France doit porter la part d’énergie renouvelable à 23% des consommations finales brutes des énergies en 2020 et 32% des consommations finales brutes d’énergie en 2030.

Guide d’achat de coffret électrique extérieur
Travaux d’électricité et de plomberie : trouver une entreprise spécialisée en ligne